Sauvons la ferme de Bonsecours !

Imaginons ensemble une alternative durable et sociale au projet de construction  de 300 habitations porté par la Mairie et Nexity. Comme le rappel la dernière enquête publique : priorité à l’environnement !

Découvrez le projet alternatif APFB

Dernières actualités…

Coup double dans la presse

Coup double dans la presse

Le mardi 5 novembre 2019, le Paris-Normandie et Le Bulletin de l'agglomération de Rouen ont fait paraître des articles sur l'APFB. Nous avons rencontré les journalistes afin de les informer sur notre mobilisation dans le cadre de l'enquête publique sur le futur PLUI...

Le premier bulletin de l’APFB est sorti !

Le premier bulletin de l’APFB est sorti !

Nous lançons notre nouveau document, le bulletin n°1 que nous appelons entre nous le « 4 pages », qui présente des pistes de projets pour la ferme de la Basilique. Pour les habitants de Bonsecours et de Mesnil-Esnard, surveillez vos boites aux lettres ! Fruit d'un...

Prochain rendez-vous : le samedi 7 décembre à 15h, Place Loquet à Bonsecours

INTRODUCTION

Que voulons-nous léguer aux générations futures, du béton ou de la nature ?
Une association bonauxilienne, l’APFB (Association pour la Protection de la Ferme de Bonsecours et de ses environs) s’est créée (déclaration en préfecture le 8 novembre 2018) pour veiller à la protection et à la mise en valeur de la ferme dite « Ferme Lefebvre » et l’ensemble du secteur de la Basilique de Bonsecours.

Envie d'agir ?

Découvrez comment apporter votre soutien au projet.

Contexte

Découvrez le projet actuel pensé par Nexity avec la mairie.

Alternatives

D'autres projets sont possibles, découvrez-les ou proposez le vôtre.

Une démarche citoyenne

Le soutien d’experts

Une démarche écologique

POUR :

ZAC + Logements + Agriculture


Le maintien du principe de la ZAC de la Basilique afin que la commune ne perde pas la maîtrise de l’aménagement de cet espace de 22 ha situé en plein cœur de la ville ;

L’information de la population et l’ouverture au dialogue sur les choix d’aménagements ;

Le projet de construction de logements sur les terrains de la maison diocésaine, incluant la réhabilitation de la grande bâtisse faisant partie du patrimoine et de l’identité de la commune ;

Les aménagements mettant en valeur la Basilique et son environnement ;

—  La préservation des terres agricoles d’une des dernières fermes de la commune et de sa biodiversité reconnue (la flore compte 158 espèces inventoriées par l’étude d’impact) ;

—  Un projet partagé par les habitants, adapté aux enjeux environnementaux et alimentaires d’aujourd’hui.

CONTRE :

Destruction + Lotissement + embouteillages


La destruction de la maison Diocésaine et du parc avec ses grands arbres sans expertise contradictoire ;

La construction d’un lotissement (immeubles, pavillons, routes, parkings,…) sur les prairies et vergers de la dernière ferme proche du centre ville ;

L’engorgement de la circulation et la saturation des services communaux (écoles, centres aérés, etc.) avec l’arrivée de plus de 800 habitants (soit environ 12% de la population de Bonsecours) et de leurs voitures.