ASSOCIATION

Des Bonauxiliens rassemblés pour défendre le patrimoine naturel et culturel, l’environnement et la démocratie locale.

L’APFB, créée en novembre 2018, rassemble des habitants de Bonsecours autour de l’idée que le projet d’urbanisation porté par la mairie et l’aménageur Nexity “La ZAC Les Jardins de la Basilique” n’était pas le meilleur pour la ville et ses habitants.

L’association agit pour préserver la nature du site, valoriser son potentiel agro-écologique et protéger le patrimoine historique autour de la Basilique. Le projet d’urbanisation de la ZAC “les Jardins de la Basilique” prévoyait de construire 360 logements dont les deux tiers seraient bâtis en sacrifiant  les 10 hectares de prairie de la ferme Lefebvre.

NOTRE MISSION

Sauvegarder le patrimoine naturel et historique de Bonsecours.

Sur les pâtures de la ferme Lefebvre paissaient des bœufs il y a encore environ dix ans. Depuis les prairies ont régulièrement  été fauchées l’été jusqu’en 2018. Le site considéré aujourd’hui comme inexploité présente du coup un intérêt tout particulier et un potentiel agricole certain. En effet, grâce à cet abandon partiel, l’espace vierge de tous intrants chimiques présente une diversité organique et végétale de grande qualité. Idéalement situé en “cœur de ville” et en périphérie immédiate de Rouen son emplacement lui confère une importance indéniable.

Grâce aux deux premières années d’actions de l’APFB et à la mobilisation citoyenne, le projet d’urbanisation est remis en cause. Cette première étape est importante mais nous restons mobilisés pour obtenir un projet alternatif vraiment respectueux du site.

“Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé.”

Margaret Mead (1901 – 1978)
Socio-anthropologue et militante de renommée mondiale.

NOTRE VISION

Mobilisation des habitants pour l’émergence d’initiatives et un projet alternatif.

Il faut dès maintenant agir pour l’intérêt des bonauxiliens, des habitants de l’agglomération,  des générations futures. Les défis sont immenses : réchauffement climatique, disparition de la bio-diversité, pollutions urbaines, besoins de re-localisation alimentaire avec une  production maraîchère de qualité pour les cantines et établissements de personnes âgées.

Les questions d’urbanisation ont ainsi un impact impossible à ignorer sur la santé, les inégalités sociales, la qualité de vie des habitants. Pour répondre à l’échelle locale à ces enjeux, cet espace est  une chance et un potentiel exceptionnel pour la commune.

NOS ACTIONS

  • Nous proposons des rencontres sur place, des réunions publiques, des ateliers de projet pour prendre en compte toutes les suggestions des habitants et ainsi convaincre les décideurs publics qu’un autre projet est préférable pour cette ZAC.
  • Nous rencontrons les associations du plateau est de l’agglomération rouennaise à vocation patrimoniale, culturelle et environnementale
  • Nous interpellons les collectivités et institutions impliquées
  • Nous constituerons un conseil scientifique des personnalités et organismes compétents sur les questions du développement durable et de la relocalisation alimentaire
  • Notre association est  habilitée pour porter recours en justice contre les délibérations prises dans le cadre du projet de la ZAC

NOS VALEURS

L’attachement à la qualité de vie de Bonsecours hier, aujourd’hui et demain.

Nous sommes convaincus que la transition écologique est désormais une priorité pour tous et que tout projet d’aménagement doit en tenir compte. Cela passe par la concertation publique, en faisant vivre pleinement la démocratie locale. C’est  par une dynamique collective que la ville de Bonsecours garantira demain un cadre de vie préservé pour tous les habitants de la commune et non pas en imposant un projet ancien et obsolète. Le site de la ZAC est le patrimoine commun à tous les bonauxiliens et doit le rester.

“ Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas. ”

Sitting Bull

Propulsé par HelloAsso

Contexte

Découvrez le projet actuel pensé par Nexity avec la mairie.

Envie d'agir ?

Découvrez comment apporter votre soutien au projet.

Alternatives

D'autres projets sont possibles, découvrez-les ou proposez le vôtre.

Un projet ?

Proposez-nous votre projet et nous le publierons.

STATUTS DE L’ASSOCIATION

De par ses statuts l’association a pour but…

— de veiller à la protection et à la mise en valeur de la ferme de la Basilique de Bonsecours dite ferme Lefebvre, de la propriété dite de l’archevêché et de l’ensemble du secteur de la Basilique, incluant toute la ZAC « Les jardins de la Basilique » ;

— d’agir pour que les pouvoirs publics œuvrent à cette protection et à la préservation de la ferme de la Basilique par, entre autres, son reclassement en zone agricole dans le futur Plan Local d’Urbanisme Intercommunal ( PLUI ), et ce en vue de permettre un projet de relocalisation de la production alimentaire, de préservation des ressources naturelles, de maintien de la biodiversité, d’activités pédagogiques, etc. ;

— de mener toute action de promotion et d’animation du secteur : sensibilisation et éducation à l’environnement, animations culturelles, information des habitant.e.s, etc.

— de défendre l’environnement à Bonsecours et sur les communes limitrophes

Nos premiers soutiens

  • Réseau des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne)
  • Association Bouillons terre d’Avenir
  • Biocoop Amfreville-la-Mi-Voie
  • AADESR (Association Amfrevillaise pour la Défense de l’Environnement et la sécurité Routière).

BUREAU / MEMBRES FONDATEURS

Gisèle SAWADA, habitante de Bonsecours depuis plus de vingt ans. Cadre de l’action sociale et dirigeante associative retraitée, elle a participé aux comités de quartier de Bonsecours, est engagée de longue date dans des associations à vocation éducatives, sociales et environnementales. 

Sophie ZOLLI, est revenue habiter  Bonsecours Il y a huit ans. Elle est attachée à la qualité de vie et au patrimoine de Bonsecours où elle a grandi. Contrôleur de gestion dans l’industrie Automobile.

François BEAUVAL : Designer et directeur d’une agence de communication visuelle. Passionné par l’innovation, les Beaux-Arts, l’architecture et la permaculture. François habite aujourd’hui sur sur le plateau Est avec sa femme et ses enfants.

Guillaume BRUNET : habitant du plateau Est depuis son enfance et à Bonsecours depuis plus de vingt ans, il est chef d’entreprise et co-fondateur d’une agence web. Sensible aux enjeux environnementaux du XXIème siècle, il pense que l’échange et la réflexion entre tous les citoyens est la meilleure façon d’agir pour préserver un cadre de vie menacé.

Albérik DALLONGEVILLE, habitant à Bonsecours depuis 8 années. Artisan soucieux du patrimoine de la commune et de l’aggravation de la circulation qu’un projet de 360 logements impliquerait. 

Philippe VUE,  Lanceur d’alerte, expert du sujet. À suivi le projet de Nexity depuis plusieurs années.Habitant Bonsecours dans les années 1980 et fondateur à cette époque d’une association bonauxilienne qui, entre autres, défendait déjà, face à l’ancien maire Mr Martinez, le maintien de la ferme de la Basilique comme un espace naturel et agricole à maintenir.

Participe au  Comité Consultatif de la Métropole (CCD) dans la commission sur le futur PLUI ( plan local d’urbanisme intercommunal) et sur le PAT( projet alimentaire territorial )

Pascal MALAGOLI, Gérant  de la Biocoop d’Amfreville-la-Mi-Voie.  En mouvement vers un monde en transition. Acteur et développeur des pratiques innovantes  de relocalisation alimentaire intégrant la participation des citoyens consommateurs. Convaincu du développement nécessaire d’un circuit plus court entre le champ et l’assiette. A ce titre, engagé solidairement avec les habitants de Bonsecours désirant préserver les espaces non bâtis sur le périmètre de la ZAC.

Jean-Paul THOREZ,  Ingénieur agronome.  Botaniste, ornithologue et entomologiste. Ancien directeur de l’Agence régionale de l’environnement de Haute-Normandie,  ami de Jacques Lefebvre, agriculteur bio et pomologue, ancien propriétaire de la ferme de Bonsecours.

Christophe LEBOULANGER,  Technicien référent 76 pour la forêt, chargé de la protection des forêts privées pour le ministère de l’agriculture. Formé en  écologie et environnement, il participe à la protection de la zone humide de Repainville à Rouen et du jardin partagé de l’Astéroïde du Petit Prince (rue des Petites Eaux de Robec)

    NOS SOUTIENS